Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pari réussi !

Publié le

Oui, c’est vrai, c’était un pari un peu fou : réunir pendant 27 h non-stop une cinquantaine d’auteurs, d’éditeurs, d’artistes, de musiciens… Des lectures, des rencontres avec le public, des conférences et des débats, des concerts, des expositions, des projections… de quoi vous donner le tournis, dans notre village de quelque 1700 âmes ! Mais nos libraires ont de l’énergie à revendre et une force de conviction peu commune, et ils ont su réunir autour d’eux une trentaine de bénévoles plus que motivés. Et le résultat est à la hauteur des espérances : beaucoup de monde (plus de 500 personnes) en ce dernier week-end de juin, pourtant traditionnellement bien chargé pour tous. Des gens venus d’un peu partout, bien au-delà d’Hauterives et de ses environs immédiats, et qui sont passés pour une heure ou deux, pour une journée (et parfois une nuit !), ou pour tout le week-end, dans une ambiance simple, joyeuse et conviviale. Les auteurs présents ont souligné unanimement la qualité d’écoute particulière du public, et apprécié aussi les nombreux échanges informels tissés au détour du jardin, sur un coin de table improvisé ou lors des signatures. Les auditeurs ont eu la joie de rencontrer des auteurs déjà connus et chevronnés, comme Brigitte Giraud, Elise Fontenaille, Gérard Mordillat, et de découvrir parfois de jeunes romanciers au talent prometteur, comme Sylvain Pattieu (Prix 2013 du Premier Roman du Baz’Art des Mots), Samuel Doux, Sébastien Berlendis (et beaucoup d’autres). La conférence de Jacques Caplat, celle d’Henri Pérouze, et la table ronde animée par Barbara Michel ont constitué une superbe invitation à penser autrement, imaginer, innover, résister… Les fantaisies verbales de Philippe Roman, héritier singulier d’un Devos à la sauce surréaliste, ont ravi l’auditoire. Virginie Lou-Nony a partagé avec authenticité et profondeur sa longue expérience des ateliers d’écriture.

Les auteurs jeunesse n’étaient pas en reste, et les jeunes lecteurs ont pu se faire dédicacer des livres par Christine Ferret Fleury, Genevieve Lecourtier, Emmanuelle Maisonneuve et Calouan, sans oublier les superbes dédicaces graphiques, ciselées à l’encre de Chine, de Christian Epanya.

Jean Sauvageon, Derry et Pago ont feuilleté pour nous l’histoire locale, tandis que Saïd Mohamed, Isabelle Damotte ont déroulé pour nous le fil de leurs poèmes, et que Claude Lapeyre nous rendait René Char plus proche que jamais.

Les amis auteurs qui nous accompagnent depuis plusieurs années n’ont pas failli à leur belle fidélité : Roselyne Bertin, Rina Santoro, Gilbert Vincent CABOUD, Genevieve Briot, André Cohen- Aknin et Bruno Césard. N’oublions pas non plus Ayerdhal et Sara Doke, Ménéas Marphil et Laurent Poujois.

L’exposition de calligraphies de Rachid Koraichi a offert un écrin raffiné à ces rencontres.

La musique n’a pas manqué non plus au rendez-vous. Parmi les nombreux concerts, Karine Helbert et son orgue de verre (cristal Baschet) a sculpté l’espace du jardin de ses sonorités envoûtantes, Jean Philippe Ramos a démultiplié les délices du dîner de samedi, Facteur Zèbre et le Big Band David ont réussi à nous faire croire au soleil même sous les averses… Côté tonus, Les Amis de la Drôme et la formation de l’école de musique de St Vallier n’avaient rien à leur envier. David Guillaume (clavier) et Guillaume Defoulounoux (guitare) ont joué en improvisation direct la musique du film d’animation « l’homme qui plantait des arbres » de Jean Giono. Enfin, le concert de notre ami Dario Muci a, aux dires de tous, permis de clore ce festival dans une ambiance joyeuse et festive qui nous a définitivement fait croire que le Sud commençait bien chez nous ! Ce n’est pas tous les jours que l’on danse sur le petit square Ferdinand Cheval : merci Dario !

Impossible de citer tout le monde ici – que les omissions nous soient pardonnées ! -, mais nous tenons à saluer la disponibilité, la gentillesse, la simplicité de chacun et de chacune des intervenant(e)s qui nous ont donné beaucoup de leur temps.

Un merci tout aussi chaleureux à tous ceux qui n’ont pas non plus compté leur temps et leur énergie pour faire de ce week-end un succès: l’Association des Amis du Baz’Art des Mots, épaulée par de nombreux bénévoles, qui a porté une grande part de l’organisation pratique du week-end, le Groupe de Lecteurs du Prix du Baz’Art des Mots qui a introduit les conférences et assuré avec passion et compétence le lien entre auteurs et public. Merci aussi à notre traiteur hors pair, Franck Lopez, pour son somptueux dîner (ah la paella !) et ses assiettes de midi. Merci à la municipalité d’Hauterives pour son soutien, et la présence de ses élus. Merci au Festival d’Animation AnnecyOff pour le prêt des films d’animation diffusés dans la nuit de samedi à dimanche, merci à l’école OffProd pour la mise en lumière de la façade de la future Librairie, merci aux artisans qui ont contribué à animer la place (Alekaya Bijoux, Poteries burkinabaises du comité des échanges Oradéra-St Hilaire de la côte, François Morel l’éditeur d’appeaux), merci aux nombreux éditeurs : ceux qui nous ont fait l’amitié de leur présence (Marion Mazauric du Diable Vauvert, Reynald Mongne de Ginkgo) et ceux qui ont pris en charge les frais de déplacement des auteurs.

Le premier objectif de cette manifestation est d’ores et déjà rempli : montrer l’importance que ce lieu culturel unique qu’est le Baz’Art des Mots revêt pour les passionnés de lecture, tous les curieux de culture, son rayonnement bien au-delà de l’échelle locale, sa capacité à mobiliser et fédérer les talents, les énergies, l’attachement et l’implication des auteurs, artistes, créateurs divers dans la défense d’une librairie vivante et indépendante.

Le second objectif, celui du soutien financier, semble bien avoir été atteint lui aussi, au vu de la fréquentation importante sur l’ensemble de ces deux jours. Il nous reste à faire un bilan précis, et nous vous tiendrons bien sûr au courant.

Nous terminons ce premier compte-rendu par une invitation à tous : venez nous raconter VOTRE festival ! En quelques mots, quelques lignes ou plus, ou en photos, dites-nous ce qui vous a intéressé, ému, touché. Envoyez-nous vos contributions à l’adresse des Amis du Baz’Art des Mots : les-amis-du-bazart-des-mots@laposte.net

A bientôt.

Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !
Pari réussi !

Commenter cet article